Qu’est ce que l’hypnose?

Ce n’est pas l’hypnose de spectacle

Le terme hypnose véhicule de très nombreuses représentations plus ou moins fantasmées de perte de conscience, de soumission totale à l’hypnotiseur et globalement de perte de contrôle. Il me paraît donc utile de faire le point sur l’ensemble de ces idées reçues qui portent une atteinte préjudiciable à l’hypnose et surtout à ses bénéficiaires potentiels, c’est à dire vous. l’hypnose de spectacle, qui sévit depuis l’origine de l’hypnose clinique a en effet jeté le discrédit et provoqué un malheureux désaveu des scientifiques. Cette idée reçue aussi désuète soit elle, depuis les résultats des travaux scientifiques effectués en neurosciences pour valider son efficacité, est encore actuellement largement véhiculée par l’émission diffusée sur TF1 “Stars sous hypnose” présentée par Messmer, artiste canadien qui a su utiliser l’aspect fascinant de l’hypnose, à des fins de spectacle  divertissant. Cette émission cause évidemment beaucoup de tord non seulement à l’image de la profession qui est ( intentionnellement ?) ridiculisée, mais surtout au grand public, qui est clairement induit en erreur et trompé. Messmer est un hypnotiseur doué de talents d’observation pour repérer et choisir les personnes les plus hypnotisables parmi le public, qui se retrouveront bien évidement inconsciemment volontaires pour participer au show par simple curiosité et amusement, puisque les recherches scientifiques ont prouvé que l’inconscient est toujours capable de refuser ce qui lui paraît immoral ou contraire à ses intérêts.

La confusion est facile et habile, car l’hypnotiseur de spectacle utilise le même processus hypnotique que dans le cadre médical, mais dans une finalité opposée : L’hypnotiseur de spectacle sélectionne pour son spectacle, les personnes les plus suggestibles grâce à un test pratiqué sur la foule, à qui il imposera ensuite une suggestion directe et brutale pour lui faire exécuter un ordre destiné à amuser le public à ses dépends. Comme la volonté de convaincre et l’amusement du public sont prioritaires sur l’éthique, ces représentations s’apparentent plus à un spectacle de magie ou de prestidigitation, avec éventuellement le recours de complices vivement incités à jouer le jeu sous peine d’exclusion du plateau ou de la scène. Il s’agit donc clairement de manipulation mentale et de soumission non seulement du sujet sélectionné pour sa suggestibilité sans aucune éthique ni bienveillance, mais aussi du public trompé par cette illusion de spectacle.

Ce n’est pas non plus de la relaxation

Selon une autre idée reçue véhiculée par les médias et les faux thérapeutes, l’hypnose serait un état proche du sommeil. Quel serait son intérêt dans ce cas ?

A-t-on vraiment besoin d’un thérapeute pour dormir ?

Et bien non, rassurez vous, vous n’allez pas dormir profondément, ni même perdre le contrôle. L’hypnose thérapeutique est au contraire un état de conscience élargie, laissant le premier plan à l’inconscient pour faciliter les processus d’apprentissage. Encore une fois, les plus jolies suggestions directes n’ont aucun impact sur l’inconscient, car seuls les exercices que vous effectuez activement guidé par le praticien, peuvent modifier les connexions cérébrales et créer de nouvelles associations d’idées. Ces effets de l’hypnose ont été prouvés grâce à l’imagerie médicale : scanner et IRM qui ont mis en évidence que la plastie cérébrale, c’est à dire la modification des relations inter neuronales dans le cerveau, ne s’effectuait que lors d’un travail actif de la personne, mettant en jeu l’imagination et la mémoire  et non pas passif comme dans le cas de suggestions de relaxation.

C’est une activation de vos propres ressources                           

Aux antipodes donc de l’hypnose de spectacle,

– L’objectif de l’hypnose thérapeutique n’est pas de soumettre le patient à une tierce volonté, mais au contraire, de l’aider à réaliser ses propres objectifs, qui seront d’ailleurs bien précisés avant toute séance d’hypnose.

-Tout se passe à l’intérieur du sujet, et rien n’apparaît à l’extérieur.

-Ce n’est pas l’hypnotiseur qui choisis ses sujets, mais le patient qui choisit son thérapeute pour son propre objectif.

L’entrée sous hypnose n’est pas imposée brutalement, mais accompagnée en douceur. 

– L’hypnothérapeute est un professionnel de la relation d’aide, de formation médicale ou psychologique qui se met à la disposition du client pour le guider dans une démarche choisie par lui seul. Une partie de lui reste toujours consciente, lucide et libre de sortir de transe à tout moment.

-Le but n’est pas l’amusement du public aux dépends d’un sujet, mais l’autonomie et le mieux-être de ce dernier.

Le patient n’est pas manipulé passivement, mais active sa conscience pour développer sa mémoire, son intuition et sa créativité, afin de résoudre son problème.

– Le thérapeute s’adapte au patient pour l’aider, en toute bienveillance et sans aucune prise de contrôle, à avancer vers son but.

– Vous n’êtes pas inconscient, mais au contraire dans un état d’hyper éveil, favorable à un travail puissant sur vous-même.

– L’hypnothérapie ne fait pas appel à des techniques applicables à tous, mais se construit pour chaque personne à partir de ses propres ressources et objectifs grâce à une alliance patient/thérapeute.

L’hypnose thérapeutique est un accompagnement pour développer le meilleur de soi-même et réussir ses objectifs.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close